Saison 2018-2019 – Division Pacifique

- Par DARREN DREGER D’année en année la division Pacifique renferme toujours des équipes qui font les manchettes. Les Ducks et leur DG à la fine pointe, les Kings avec leur trio infernal ou encore les Flames qui sortent de nulle part pour atterrir en final. Que nous réserve la Pacifique en 2018-2019? Voici un survol.

Ducks d’Anaheim
Les Ducks ont connu une saison plutôt difficile selon leur standard la saison dernière, passant du premier rang dans l’Ouest au 3e rang de leur division. Ils ont malgré tout accédé aux séries pour finalement être sorti en 7 matchs face aux Kings. Outre le départ à la retraire de Chris Kunitz et l’envoi de Vladislav Kamenev à Winnipeg, l’arrivée de Jesse Puljuarvi (St-Louis) en retour de Colton Parayko est le seul changement qui sera observé cette saison. La formation californienne demeure une puissance à surveiller. Mon Verdict : En Série

Coyotes de l’Arizona
Pour le première fois depuis la saison 4, les Coyotes ont raté les séries l’année dernière, terminant à 9 points d’une place en série malgré leur 9e position de leur conférence et 4e position dans la Pacifique. Les départs de Jarome Iginla (Retraite), Tomas Tatar (Dallas) et Brian Elliot (Rachat) en plus de la transaction amenant Jordan Staal (San Jose) en Arizona contre Tyler Ennis ainsi que la signature de Craig Anderson seront de changements qui pourraient ne pas aider les Coyotes a retourner en série. Mon Verdict : Hors de Série

Flames de Calgary
Après avoir atteint la finale face aux Leafs en série 2017, les Flames ont connus toutes sortes de difficultés en 2017-2018, terminant au dernier rang de la Pacifique et ratant les séries par pas moins de 15 points. Le départ à la retraite du vénérable Pavel Datsyuk et la maigre signature d’Antoine Vermette dans l’espoir de le remplacée semble bien insuffisant pour permettre aux partisans albertains de croire aux chances de leurs favoris de participer à nouveau au bal printanier. Mon verdict : Hors des séries

Oilers d’Edmonton
Depuis la création de la ASHL, les Oilers ont toujours dû se battre pour atteindre les séries de peine et de misère. La saison dernière ils ont plutôt bataillés avec les Flames pour ne pas terminer au dernier rang de la Pacifique. Cependant, avec aucun départ notable outre le rachat du contrat d’Anton Volchenkov et les arrivées des défenseurs Rasmus Dahlin (1er choix au dernier repêchage) et Daniel Girardi ainsi que des attaquants Chris Stewart et Ryan Callahan, les Oilers sont en droit d’espérer un meilleur sort. Mon verdict : Hors des séries

Kings de Los Angeles
Habitué au haut du classement depuis les débuts de la ASHL, les Kings avaient trébuché en 2017. L’arrivée d’un nouveau capitaine à bord a fait reprendre le bon chemin au navire, permettant aux Kings de prendre le 1er rang de la Division l’année dernière avant d’être vaincu en finale de conférence face aux futurs champions, les Red Wings. Les décisions de laisser partir Lars Eller (Philadelphie) en retour de Kevin Hayes ainsi que les départs de Mika Zibanejad (Seattle), Victor Hedman (Buffalo), David Savard (Buffalo) et Martin Jones (Colorado) en retour des jeunes Victor Mete, Vincent Trochek et de choix aux repêchages est une marque d’un certain rajeunissement à LA. Mon verdict : En série

Sharks de San Jose
Les Sharks avaient enfin réussi a retourner en série en 2017 après 3 saisons difficiles et bien 2018 n’aura pas été de tout repos pour eux. Terminant au 6e rang de leur division, l’équipe californienne a une fois de plus raté les séries. Les départs de Pascal Dupuis (retraite) et Nikolai Kulemin (rachat), la transaction Jordan Staal VS Tyler Ennis (Arizona) et la signature du gardien Mike Smith sont des changements qui ne devraient pas être à l’avantage des Sharks, eux qui ont le défaut d’être dans une division très puissante. Mon verdict : Hors de Série

Saints de Seattle
Les Saints ont largement profité de la déconfiture des Canucks et des difficultés des Ducks pour se hisser au 2e rang de la Pacifique, accédant ainsi aux séries. Séries qui furent de très courte durée alors que les Ducks les ont renversés en 5 rencontres malgré l’avantage de la glace du côté des Saints. Parmi les changements majeurs notons l’arrivée de Pascal Vincent qui prendra la barre à la place de Peter DeBoer qui a vu son contrat non reconduit par l’équipe. Aussi les départ de Sven Baertschi (Long Island), Derrick Brassard (Québec), Jimmy Howard (rachat) et Andrew Ladd (rachat) et les arrivées de Cody Hodgson (Long Island), Mika Zibanejad (Los Angeles), Jacob Markstrom (Montréal) et Jonathan Bernier (agent libre). Mon verdict : En série

Canucks de Vancouver
Les Canucks ont longtemps été l’une des équipes à battre dans la ASHL. Mais après leur désastreuse 29e place en 2017, l’équipe ne s’est que peu replacée en 2018 terminant au 5e rang de la division et ratant pour une 2e année consécutive la dance printanière. Les quelques signatures qu’on réussi la direction ne sont rien de notable pour l’avenir des Canucks qui devraient une fois de plus connaître des difficultés cette saison. Mon verdict : Hors des séries

1- Anaheim
2- Los Angeles
3- Seattle
4- Vancouver
5- Arizona
6- San Jose
7- Calgary
8- Edmonton

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *