JACK HUGHES TERMINE… À VANCOUVER!

PAR PIERRE LEBRUN - Il y a déjà quelques jours, le repêchage amateur de la ASHL 2019 avait lieu en direct de Stoneham. Ce fut une séance de sélection très excitante et intrigante. Nous savions que l'américain Jack Hughes et le finlandais Kappo Kakko allaient être repêché dans les deux premiers mais par la suite, c'était mystère et boule de gomme.

Toutefois, pour débuter l'encan, c'était les Blue Jackets de Columbus qui détenaient le tout premier choix. Ce choix appartenait aux Canucks de Vancouver qui avaient remporté la loterie.

Avant de poursuivre, je donne mon premier prix citron de la soirée. Les Canucks de Vancouver avaient échangé leur premier choix aux Sénateurs d'Ottawa il y a deux ans en compagnie d'Oliver Ekman-Larsson en retour de Jason Demers et Nino Niederreiter. Il est vrai qu'il était pratiquement impossible de prédire qu'ils allaient gagner la loterie deux ans plus tard mais j'invite les DG's à réfléchir sérieusement avant d'échanger un choix de première ronde. Jason Perreault a dû payer TRÈS cher afin d'aller rechercher son premier choix quelques minutes avant le début de la séance de sélection.

Deuxième prix citron de la soirée, les Blue Jackets de Columbus. Quelqu'un va devoir m'expliquer le plan de Mathieu St-Laurent en Ohio. En très peu de temps, il a échangé probablement le meilleur joueur de la ASHL, Connor McDavid aux Flyers de Philadelphie en retour de plusieurs bons joueurs, notamment Max Domi mais aussi sur le premier choix au total, celui des Canucks de Vancouver. Pour une raison que j'ignore encore, quelques minutes avant le début du repêchage, Les Jackets ont échangé le premier choix au total avec Max Domi aux Canucks en retour d'Elias Pettersson, Rasmus Ristolainen et Mikhail Grigorenko. Je ne dis pas ici que les B-Jackets se sont fait avoir dans les transactions, loin de là mais en peu de temps, ils ont perdu le meilleur joueur de la ligue, le meilleur espoir de la ligue (probablement) et un excellent fabricant de jeu en Max Domi. Houston, we have a problem?

Donc, après tout ce brouahah, les Canucks ont récupéré leur choix et ont sélectionné le petit prodige américain Jack Hughes. Frère de l'espoir du Lightning de Tampa Bay Quinn Hughes, Jack est définitivement prêt pour faire le saut dans la ASHL dès la saison prochaine. L'an dernier, avec le programme américain des moins de 18 ans, il a explosé l'adversité en récoltant pas moins de 112 points en 50 rencontres seulement. Il a amassé 78 passes. Les experts mentionnaient que Jack Hughes était le favoris pour être sélectionné au tout premier rang mais certains mentionnaient la possibilité que Kaapo Kakko pouvait le surpasser. Finalement, Jack Hughes se joint à une bonne équipe que sont les Canucks de Vancouver.

Au deuxième rang, c'est les Stars de Dallas qui montaient sur l'estrade afin d'annoncer que sans surprise, Kaapo Kakko, le finlandais, est sélectionné par la formation de Pierre-Luc Brisson. Kakko est un attaquant très complet qui a joué et performer avec des hommes en Finlande la saison dernière. Il fera sans aucun doute partie des Stars de Dallas la saison prochaine. Est-ce qu'il sera le joueur capable d'enfin amener cette formation en série éliminatoire? Une chose est certain, c'est que les experts de la ASHL mentionne que Kaapo Kakko est un vrai gagnant. Il a cette attitude sur la patinoire que tous les entraîneurs adorent. Je crois qu'il fera beaucoup de heureux au Texas dans les prochaines saisons.

C'est à partir du troisième rang que le repêchage pouvait finalement commencer. On ne savait pas du tout l'ordre des joueurs qui allait sortir à ce rang. Bowen Byram, Vasili Podkolzin, Alex Turcotte, Dylan Cozens? Nous n'en avions aucune idée. C'était l'excellent Joey Pronovost et ses Capitals de Washington qui tardent à se mettre en marche qui avaient l'embarras du choix. Nous connaissons bien Joey pour avoir un penchant vers les joueurs européens et 2019 n'a pas fait exception. Les Capitals ont sélectionné l'attaquant russe Vasili Podkolzin avec le 3e choix du repêchage. Vasili est russe mais ne joue pas comme un russe. Il excelle dans les trois zones et travail très fort. L'an dernier, il a joué trois rencontres dans la KHL avec la puissante formation de St. Petersburg. Il sera intéressant de voir où il jouera la saison prochaine.

Au quatrième rang, c'était les Flyers de Philadelphie qui parlaient car ils détenaient la sélection des Islanders de New York. La troupe de la Pennsylvanie a profité de cette sélection pour choisir l'américain Alex Turcotte. Fils d'Alfie Turcotte, ancien premier choix du Canadien de Montréal en 1983, Alex tentera de connaître davantage de succès que son paternel dans la grande ligue. On parle d'Alex comme du véritable leader du programme américain des moins de 18 ans cette saison. Cependant, il a été blessé pour une bonne partie de la dernière campagne. Il a quand même accumulé 62 points en 37 matchs seulement. Une excellente prise pour les Flyers.

Au cinquième échelon, c'était aux Canadiens de Montréal de choisir car quelques semaines auparavant, ils avaient fait l'acquisition du choix des Nordiques de Québec. Simon Brassard a profité de ce choix pour sélectionner un troisième américain déjà dans ce repêchage en Cole Caufield. Ce dernier est minuscule mesurant seulement 5 p. 7 et pensant 163 livres. Toutefois, c'est probablement le meilleur franc tireur de l'encan 2019. Avec le programme américain des moins de 18 ans l'an dernier, il a marqué pas moins de 72 buts et 100 points en 64 rencontres en plus d'ajouter 14 buts en 7 matchs lors du dernier championnat mondial des moins de 18 ans. Il n'a pas à dire, c'est une machine à marquer des buts. Il sera intéressant de voir comment il s'adaptera au hockey de la ASHL.

Le top 5 étant complété, c'était les Jets de Winnipeg qui détenait les sélections #6 et #7. Maxyme Veaudry, volubile DG de l'équipe, a sélection le premier canadien du repêchage en Dylan Cozens avec la sélection #6. Natif de Whitehorse dans le nord du Canada et aimant la pêche comme son nouveau DG, Dylan a trimé très dur afin de se rendre jusqu'à la ASHL. L'an passé, il évoluait avec les Hurricanes de Lethbridge dans la WHL et il a excellé avec une récolte de 84 points dont 50 passes en 64 parties. On parle de lui comme étant un attaquant très complet avec une bonne pointe de vitesse. Gageons que Dylan discutera plan de match avec Maxyme Veaudry dans une petite chaloupe à pêcher du doré cette été. Que c'est beau l'amour.

Les Jets détenait également le choix #7 mais un échange a eu lieu avec les Oilers d'Edmonton. La sélection #7 a été échangé aux Oilers avec deux choix de troisième ronde en retour de l'excellent attaquant Jordan Eberle, d'un choix de 2e ronde en plus de l'espoir Serron Noël. Visiblement, Bernard Martel, DG des Oilers veut se grossir car il a choisi avec ce choix, l'attaquant canadien format géant Kirby Dach. À 6 p. 4 et près de 200 livres, Kirby a tout pour devenir un power forward dans la ASHL. L'année dernière, il évoluait avec les Blades de Saskatoon dans la WHL et a amassé 73 points dont 25 buts en 62 matchs. C'est un joueur qui ne se gêne pas pour se mettre le derrière devant le gardien adverse. Les défenseurs adverses en auront plein les bras.

Les BlackHawks de Chicago avaient le premier choix des Golden Knights de Vegas car, souvenons-nous, ils avaient cédé l'excellent Patrick Kane aux Knights après la saison. À ce moment, Olivier Coudé, DG des Hawks, espérait remporter la loterie. Toutefois, il l'a gagné en quelque sorte car à la surprise général, le défenseur Bowen Byram était toujours disponible au huitième rang. Les BlackHawks ont sauté sur l'occasion pour le sélectionner. Premier défenseur repêché, Byram est vu comme un futur défenseur #1 dans la ASHL. L'an dernier, avec les Giants de Vancouver dans la WHL, il a récolté 71 points dont 26 buts en 67 rencontres. Il a ajouté 26 points en 22 parties en série éliminatoire. C'est vraiment un défenseur capable de tout faire sur la patinoire. Une excellente prise pour les BlackHawks à ce rang.

Au neuvième échelon, c'était les Islanders de York qui sélectionnait avec le choix du Wild du Minnesota. Les Islanders qui ont terminé au tout dernier rang de la ASHL la saison dernière se doivent de redresser la barre de l'équipe. Jacques Ouellet a donc profité de cette sélection pour choisir l'habile défenseur américain (un 4e jusqu'ici) Cam York. Le programme américain des moins de 18 ans a vraiment la cote cette saison dans la ASHL. En 63 matchs dans cette formation la saison dernière, York a récolté 65 points dont 51 passes. On dit de lui que c'est un défenseur offensif avec un excellent sens du hockey. Dans quelques saisons, il pourrait être le quart arrière d'un avantage numérique sans problème.

Le top 10 était complété par les Red Wings de Detroit qui détenait le choix des Hurricanes de la Caroline. Le bouillant DG, Jean-Philippe Vandal est demeuré dans la thématique. C'est à dire qu'il a sélectionné un cinquième joueur évoluant pour le programme américain des moins de 18 ans, Trevor Zegras. Ce dernier a été un peu dans l'ombre des Hughes et Caufield cette saison mais il a tout de même amassé 87 points dont 61 passes en 60 rencontres. On dit de lui que c'est un fabricant de jeu exceptionnel. Cinq joueurs repêché dans les dix premiers proviennent de la même formation. C'est incroyable. Il faut le dire, le programme américain est extrêmement en santé.

Le reste de la première ronde fut tout autant spectaculaire. La première grande surprise est survenu au choix #11 quand les champions de la Coupe Stanley, les Kings de Los Angeles ont sélectionné Athur Kaliyev des Bulldogs d'Hamilton. Le joueur natif de l'Ouzbekistan était vu comme un espoir de fin de première ronde, début de deuxième. Toutefois, Steeve Garneau a saliver sur sa production offensif de 51 buts et 51 passes l'an dernier en 67 matchs. Spencer Knight, gardien pour le programme américain des moins de 18 ans, fut le premier portier sélectionné au 12e rang par les Devils du New Jersey. Le défenseur Moritz Seider fut le premier allemand choisi au rang #14 par les Rangers de New York. Matthew Boldy au rang #15 par les Nordiques de Québec fut le 7e joueur du programme américain sélectionné. Incroyable! Le MVP de la BCHL l'an dernier, Alex Newhook fut choisi au 16e rang par les Wings de Detroit. On se souvient que Jean-Philippe Vandal avait l'air très heureux de sa sélection. Moi, je pense qu'il voulait Boldy (rire). Samuel Poulin du Phenix de Sherbrooke fut le premier québécois sélectionné au rang #17 par l'Avalanche du Colorado. Le choix #18 appartenait aux Canadiens mais ces derniers l'ont échangé aux Jets de Winnipeg en retour de notamment le défenseur Oscar Klefboom. Veaudry a profité de ce choix pour choisir un autre défenseur suédois en Philip Broberg. John Beecher fut le huitième joueur du programme américain sélectionné au 19e rang par le Lightning de Tampa Bay. Au rang #21, les Leafs de Toronto ont sélectionné un autre finlandais (on connait l'amour de la Finlande de Sébastien Tremblay), Ville Heinola. Tremblay devait rêvé à Kaapo Kakko. Belle surprise pour les Panthers de la Floride au rang #22. Viktor Soderstrom était toujours disponible et Mikaël Brassard a sauté sur l'occasion. Deuxième québécois sélectionné, Jakob Pelletier au rang #23 par les BlackHawks de Chicago. Nous connaissons également l'amour de Daniel Mercier, DG des Sharks de San Jose pour les Huskies de Rouyn-Noranda dans la LHJMQ. Eh bien, Mercier a surpris plusieurs en sélectionnant le québécois Alex Beaucage au 30e rang. Les Golden Knights de Vegas ont conclu la première ronde en faisant du défenseur Lassi Thomson et de l'attaquant Raphaël Lavoie les choix #32 et #33.

Le repêchage échelonner sur cinq rondes fut une réussite. Il est encore trop tôt pour dire qui a sortie gagnant ou perdant de ce repêchage. Toutefois, nous pouvons dire que ce fut une réussite sur toute la ligne. Bien hâte de voir ce que feront Jack Hughes et Kaapo Kakko dans la ASHL la saison prochaine.

Salut !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *