TOUT AUSSI CHAUD DANS L’OUEST

PAR PIERRE LEBRUN - Dans la conférence de l'Ouest, la lutte aux séries éliminatoires est également très excitante même si moins d'équipes dansent en ce moment. Dans la division Centrale, les Blues de St-Louis et les BlackHawks de Chicago sont confortablement installés au deux premiers rangs de la division. Présentement, l'Avalanche du Colorado est au troisième rang de la division avec 80 points. Dans la division Pacifique, les Kings de Los Angeles et les Coyotes de l'Arizona sont bien installés au deux premières places. Les Ducks sont présentement 3e mais tout est à joué encore. Je considère qu'il a encore quatre spots de libre dans l'Ouest.

À l'opposé, il semble évidement que les Sharks de San Jose, les Canucks de Vancouver, le Wild du Minnesota, les Flames de Calgary, les Jets de Winnipeg et les Stars de Dallas sont pratiquement assurés de ne pas faire partie du tournoi printanier.

COLORADO AVALANCHE - 80 pts - 72 rencontres
L'Avalanche du Colorado a passé par toutes les gammes d'émotions depuis les derniers mois. Ça a commencé lors de l'entre-saison quand leur gardien Jaroslav Halak a paraphé une lucrative entente de 4 ans avec le Canadien de Montréal. Pendant la saison, Tony Roy, DG de l'équipe, a essuyer plusieurs blessures à ses joueurs clefs. Bref, malgré tout ça, voir l'Avalanche en série encore relève du miracle, ou presque. Sean Monahan, le meilleur joueur de l'équipe, a raté plusieurs matchs mais d'autres joueurs comme Robby Fabbri et Nikita Filatov ont bien pris la relève. Que dire de Marc-André Gragnani, acquis à la date limite des transactions. Le défenseur québécois a récolté pas moins de 9 points en 5 matchs depuis son arrivé au Colorado. De plus, sans être excellent, Andrew Hammond fait le boulot devant le filet. Cependant, les dix derniers matchs des hommes de Dave Tippett ne seront vraiment pas de tout repos. Sept de leurs rencontres se joueront contre des équipes en série ou en lutte pour celle-çi. Il y aura cependant trois rencontres contres les Stars de Dallas. Je vois l'Avalanche amassé 10 points d'ici la fin de la saison pour un total de 90 points.

ANAHEIM DUCKS - 85 pts - 74 rencontres
Avec 85 points, une participation aux séries semble être dans la poche pour les Ducks d'Anaheim. Toutefois, leur position demeure à déterminer. Les hommes de Barry Trotz devraient être au 3e rang de leur division ou dans les deux wild-card. L'équipe joue très bien. Fait surprenant est que les deux meilleurs pointeurs de cette formation sont des défenseurs. Il s'agit de Cam Fowler avec 79 points et Justin Schultz avec 68. Matt Duchene, David Pastrnak et Erik Johnson connaissent également de bonne campagne. Devant le filet, Ilya Bryzgalov, l'intraitable, commence a voir les années affectées son jeu. Au cours de leurs 8 derniers matchs, les Ducks en joueront 6 à domicile. À première vue, c'est un avantage mais les hommes de Dominik Cocozza sont meilleur à l'étranger cette saison. Il y aura des affrontements très intéressantes contre notamment les Kings de Los Angeles, Capitals de Washington et Coyotes de l'Arizona. À noter qu'il y aura aussi deux grosses rencontres contre les Blues de St-Louis. Je vois les Ducks remporter six de leurs duels pour une augmentation de 12 points. Cela leur ferait un beau total 97 points. Seront-ils capables de déloger les Coyotes du deuxième rang de la Pacifique?

EDMONTON OILERS - 83 pts - 72 rencontres
Les Oilers d'Edmonton ont l'avantage d'avoir des matchs en main sur la plupart de leurs adversaires directes. Les hommes de Darryl Sutter occupent présentement le premier rang parmi les équipes repêchées. Je crois que les séries sont dans la poche pour cette formation car les équipes en arrière d'eux ont 2-3 matchs de joués de plus. L'offensive des Oilers est en forme cette saison et est diversifié. Jordan Eberle, Taylor Hall, Ryan Callahan et Sam Gagner sont les atouts majeurs de cette attaque. Derrière, Marc-André Fleury a connu des ratés mais Devan Dubnyk a été très solide en relève. Le premier choix du dernier repêchage, Rasmus Dahlin connait une saison très honnête avec 38 points en 61 matchs. Il sera très bientôt, une superstar. Les Oileurs disputeront cinq de leur 10 derniers matchs à la maison. Il y a cinq rencontres que je retiens à surveiller à Edmonton. L'équipe de Bernard Martel jouera deux fois contre les Coyotes de l'Arizona et une fois contre les Prédateurs de Nashville et Kings de Los Angeles en plus d'un affrontement contre les Saints de Seattle. Je vois Edmonton amassé 12 points d'ici la fin de la saison. Cela leur donnerait un total de 95 points.

SEATTLE SAINTS - 82 pts - 75 rencontres
Les fameux Saints de Seattle de Martin Mercier sont présentement en série étant classé au 2e rang parmi les équipes repêchés. Toutefois, ça sent chaud à Seattle car ils ont les Red Wings et Prédateurs à leurs trousses. Avec 7 rencontres à jouer, il se peut que les séries glissent entre leurs doigts. Cela ne veut pas dire que les Saints ont connu une mauvaise saison, loin de là. Leur attaque est mené par Max Pacioretty et Patrik Berglund. À la défensive, Seth Jones est solide mais il faut noter la surprenante saison du défenseur Alexander Urbom. Toutefois, devant le filet, Jacob Markstrom et Frederik Andersen ont connu des ratés cette saison. La fin de saison des hommes de Pascal Vincent s'annonce extrêmement difficile avec deux rencontres contre les Kings de Los Angeles et des matchs contre les Oilers, Coyotes, Rangers et Flyers. Tout cela s'annonce très pénible. Je vois les Saints accumulés un maigne 5 points au cours de cette séquence pour un total de 87 points ce qui devrait les exclure des séries.

DETROIT RED WINGS - 80 pts - 75 rencontres
Nos champions de la Coupe Stanley sont dans le pétrin. À 80 points et avec seulement sept rencontres à jouer, il serait surprenant de voir l'équipe du bouillant J-P Vandal atteindre le tournoi printanier. Il se peut donc que les deux équipes finalistes de l'an passé soit exclus des séries cette saison. Toutefois, pas question de baisser les bras à Detroit. Malgré les déceptions de plusieurs joueurs, il est important de noter les bonnes saisons de Ryan Nugent-Hopkins, Dmitri Kulikov, Vyacheslav Voynov et Nick Leddy. Ondrej Pavelec fait de son mieux devant la cage des Wings mais il y a trop de déception dans cette équipe commençant par Auston Matthews qui connait une saison grandement en dessous des attentes. Excellant à domicile cette saison, les hommes de Mike Babcock joueront cinq de leur sept derniers affrontements à la maison. Il y aura notamment deux grosses parties contre les Prédateurs de Nashville et d'autres très importantes contre l'Avalanche du Colorado et Hawks de Chicago. Je vois les Red Wings amasser 10 points d'ici la fin de la campagne ce qui leur donnerait 90 points.

NASHVILLE PREDATORS - 78 pts - 71 rencontres
À première vue, les Prédateurs peuvent sembler assez loin d'une place en éliminatoire eux qui sont à quatre points de Saints présentement mais attention, les hommes de Bruce Boudreau ont seulement 71 matchs de jouer. Donc, ils leur restent un grand total de 11 rencontres à disputer. Offensivement, les Preds en arrachent cette saison. C'est défensivement que l'équipe est très solide. Toutefois, Nathan MacKinnon et Colin Wilson connaissent des saisons très honnêtes. Défensivement, Dmitri Orlov et Roman Josi sont très solides. Le duo de gardien formé de Jonas Hiller et Tristan Jarry est parmi les meilleurs du circuit B&M. Nous disons souvent que l'attaque remplie des arénas mais que la défensive remporte des championnats. Je ne sais pas si ici, les Prédateurs vont gagner la Coupe Stanley mais il pourrait très bien se qualifier pour une place en série éliminatoire. Cependant, seulement 4 de leurs 11 derniers matchs seront disputés à leur domicile. Il y aura des affrontements très intéressants dans leur fin de saison. Il y aura deux matchs contre les Red Wings, les Blues et l'Avalanche en plus de rencontres contre Chicago. Je vois les Prédateurs amasser une récole de 11 points dans cette fin de saison ce qui leur donnerait un total de 89 points.

Alors, si mes prédictions sont bonnes, les Prédateurs et Saints ne se qualifieront pas pour les séries. Les Red Wings seraient donc du tournoi printanier à la recherche d'une deuxième Coupe Stanley consécutive. On peut se permettre de rêver.

Salut !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *