FINALE SURPRISE!

PAR PIERRE LEBRUN - Nous voilà au fil d'arrivé. Ces séries 2018 furent exceptionnelles. Une deuxième ronde où toutes les séries se sont terminés en sept matchs, de grosses pointures qui ont tombé tôt ou tard mais surtout une finale remplie de surprise entre les Red Wings de Detroit et les Nordiques de Québec.

D'un côté, nous avons les Red Wings de l'exubérant Jean-Philippe Vandal qui ont éliminé sur leurs parcours l'Avalanche du Colorado, les BlackHawks de Chicago et les Kings de Los Angeles, trois des meilleures équipes de l'Ouest. On se souvient qu'au dernier trade deadline, les Wings ont volé la vedette en faisant les acquisitions de Marc-Édouard Vlasic, Nick Leddy, Ondrej Pavelec, Henrik Zetterberg et Nathan MacKinnon entre autre. Le défenseur québécois, Marc-Édouard Vlasic s'identifie comme le meilleur défenseur de l'équipe avec un peu plus de 26 minutes jouées par match en série en plus d'avoir obtenue 12 points en 17 rencontres. Nick Leddy est également très solide en support à Vlasic. Henrik Zetterberg apporte une bonne dose de leadership tandis que Nathan MacKinnon fait son chemin et prend de l'expérience tout en amassant des points. Pour ce qui est du gardien tchèque, Ondrej Pavelec, ce fut un excellent "move" du DG des Wings car il est venu stabilisé la charnière défensive de l'équipe. Bref, les nombreux mouvements à la date limite des transactions rapportent beaucoup à Detroit et nous voilà donc en finale de la Coupe Stanley. Cela est sans compter l'apport des attaquants Ryan Nugent-Hopkins et Jordan Schwartz qui s'identifient comme les meilleurs joueurs de l'équipe.

De l'autre côté, la seule formation canadienne a avoir fait les séries éliminatoires cette saison, les Nordiques de Québec. Équipe d'expansion à la création de la ASHL, ça aura pris sept ans avant d'être finaliste à la Coupe Stanley ce qui est excellent. Le gros point interrogation est l'état de santé de la vedette russe Vladimir Tarasenko qui a raté la fin de la série demi-finale contre les Devils de New Jersey. Nous disons qu'il peut entamer la série finale mais qu'il n'est pas à 100%. Devant le filet. il y a un Andrey Vasilevskiy qui est parfois phénoménale, parfois très mauvais. Jamie Benn est toutefois un excellent leader pour cette équipe et joue de l'excellent hockey mais le meilleur joueur de ces séries est sans contredit le défenseur Cody Franson. Ce dernier a amassé 22 points dans les 20 matchs disputés en série. C'est incroyable. Cody avait connu une bonne saison avec 38 points mais nous sommes loin de ses performances pendant le tournoi printanier. Il est présentement mon choix pour le trophée Conn Smythe.

Maintenant, nous devons départager entre les deux formations. Sur papier, les Red Wings sont très forts. Toutefois, les Nordiques ont une très belle histoire et semble être une équipe unie. Mais...

Je penche pour les Wings. Ils remporteront la Coupe Stanley en cinq rencontres!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *