AHL : La ligue des laissés-pour-comptes

AHL : La ligue des laissés-pour-compte
written by Denis Gauthier

Lors des dernières années, les directeurs gérants de l’ASHL ont pour la majorité accordés bien peu d’importance à leur club-école. De plus, plusieurs de ces équipes ressemblent surtout à des clubs de futurs retraités, de has-been ou de jeunes joueurs avec un avenir incertains. Aujourd’hui nous ferons la lumière sur la dernière saison, les séries en cours et le futur de certaines organisations de ce circuit.

La saison fût cette année dominée par les Chiefs de Laval, club ferme des Ducks d’ Anaheim. Les Chiefs se montrent comme l’équipe à battre en séries également, en grande partie grâce à la très grande profondeur du club pro, qui malgré de très nombreuses déceptions, regorge de talent. Kyle Connor, Matthew Tkachuk, Gustav Forsling et Josh Manson entre autre, seraient tous pro dans la majorité des autres villes de la ligue et jouent présentement avec les Chiefs. Les ‘jeunes’ Panthers ont pour leur part terminé au 2 e rang du classement général avec 105 pts. Kloos, Santini, Harpur et Hamilton sont les joueurs semblants avoir le plus de chance de joueur en Floride l’an prochain. Les leaders du Rampage sont cependant plus vieux et moins prometteurs que ceux des Chiefs. Plusieurs laissés-pour-compte dans ce club, comme dans bien d’autres. Les Whale (NYR) et les Sound Tigers (NYI), sauvent la mise parmi les clubs de tête avec des lineup très jeunes et donc de réel club-école! Les mini-Rangers étant spécialement garnis en talent de toutes sortes, plusieurs de leurs joueurs pourraient très bien jouer ASHL l’an prochain et dominer. Leur plus grand obstacle étant la profondeur des Rangers. Le Whale est justement en demi-finale présentement en série, une grosse série contre Landshut. Moins prometteurs et ayant moins d’obstacles à surmonter, les Sound Tigers ont tout de même certains joueurs intéressants, qui doive poursuivre leur développement. Les Knights de Cleveland, dirigés par Martin Mercier ont changé de visage au cours des dernières saisons, se rajeunissant de beaucoup et devenant une des équipes de la AHL qui se préoccupe le plus de ses jeunes (à première vue). Leurs jeunes ne sont pas les meilleurs, mais la philosophie ayant changé, nous n’en sommes qu’au début pour eux. Puis viennent les Pirates de Portland, pour compléter le top 6 et les équipes ayant accumulés plus de 100 pts. Cette équipe est une des plus jeunes de la ligue, et a surpris cette année avec plusieurs joueurs jouant au-dessus de leur moyen. La coupe Calder pourrait ne jamais aboutir à Portland, compte tenu du grand roulement d’effectif avec cette équipe. Les meilleurs d’entre eux étant souvent échanger pour améliorer les Coyotes, ou graduant simplement avec eux.

La pire équipe AHL cette saison fut les Huskies de Rouyn-Noranda. Pourtant leur DG Daniel Mercier semble s’en préoccupé davantage que la moyenne des DGs ASHL. L’équipe peut se comparer aux Whales et aux Pirates en termes de jeunesse, mais le noyau composé de québécois et d’ancien Huskies (LHJMQ) ne semble pas uni. Un manque de leadership possible ? Les saisons des Griffin (DET) et des Falcons (CLB) furent également lamentables, ces équipes ayant peu de jeunes de calibre et beaucoup de joueurs qui ne figurent probablement pas dans les plan de leur DG respectifs. Une équipe de vieillard qui réussit à performer, est-ce possible ? Les Checkers (CAR) ont prouvé que oui, terminant 7e au général et n’ayant qu’un seul joueur, Filip Berglund, qui peut encore espérer jouer pro et avoir un impact pour son équipe. Cependant, les vieux peuvent également manquer de jambes… comme à Wilkes-Barre Scranton. Les Penguins étant parmi les pires de la ligue cette année.

Mention honorable aux Cannibals (WSH), ayant terminés 10e et ayant tout un futur devant eux, si la progression suit les pronostics. Comme mentionné plus haut, ils seront tous un adversaire pour le Whale en demi-finale de l’est. L’Aero de Houston (MIN) complète le carré d’as en séries cette saison, une équipe surtout constitué de vieilles jambes, et de joueur n’ayant que la coupe Calder comme espoir de succès pour le reste de leur carrière. Ce sentiment de dernière chance pourrait les aider.

Nous avons déjà parlé des Sound Tigers de Bridgeport, individuellement, plusieurs de leurs joueurs ont très bien fonctionné cette année, et cogneront à la porte des Islanders l’an prochain. Jared McCann, Radek Faksa, Mitch Holmberg et Jared Coreau pourraient en être à leur dernier miles dans les mineurs, ont leur souhaite, car ils ne sont plus SI jeune. Jake Guentzel, Chandler Stephenson, Ahti Oksanen, Peter Trainor et Kevin Fiala ont également dominé en attaque et seront de sérieux candidats pour un poste permanent avec leur équipe pro respectives. Kevin Klein, a tout fait en défense pour se départir du titre de has-been et signer un lucratif contrat cette saison avec une équipe de l’ASHL. 53 pts, 155 SB, 2089 MP. Lui Michael Matheson, Zdeno Chara et Ryan Sproul ont été les leaders défensif de la AHL et chercheront à retourner dans la grande ligue prochainement. Tyler Biggs fût le joueur le plus physique et Andrew Nielsen le plus grand batailleur. Ils courent après un poste sur une 4th lignes depuis plusieurs années, on ne peut dire qu’ils ne font pas ce qu’il faut pour y arriver. Anthony Stolarz fût le meilleur gardien cette saison dans cette ligue. Titre que Connor Hellebuyck aurait pu obtenir avec une meilleure moyenne de buts alloués. Ce dernier fût le plus victorieux et le plus occupés en nombre de tir reçus. Vitek Vanecek, Pavel Francouz, Chad Johnson et Oscar Dansk ont également très bien performer pour leur équipe.

Pour la suite, il est assez clair en regardant les 4 dernières équipes en listes pour la coupe Calder, que la jeunesse paye, et que certains devraient porter plus de soins à leurs farms. Prédisons une finale Whale / Chiefs, où le Whale sortira vainqueur en 7 matchs âprement disputés. Bon repêchage à tous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *